Présentation du concept

D’un local, un incendie se développe selon deux axes : la porte, les fenêtres. Par les fenêtres, il longe la façade, et sa propagation dépendra de son relief, (C+D), de la combustibilité de celle-ci, et du rapport surfacique des baies vitrées. Par la porte, c’est plus grave : il s’étalera dans les circulations horizontales, avant de gagner les circulations verticales, (escaliers, gaines, courettes, etc). A elles seules, les fumées peuvent être à l’origine de victimes et de dégradations supérieures à celles de la zone de feu initiale. Par ailleurs, l’ouverture des portes coupe-feu au passage des tuyaux entraîne un enfumage plus léger hors de la zone compartimentée.

La visualisation du nombre d’étages desservis par un escalier ou un ascenseur est impossible sur plan. La 3D permet de le voir globalement sur une vue.

La réalisation du dossier 3D d’un bâtiment comprends, après une étude des plans et un examen des lieux, une série de vues “fixes” et “intéractives” orientables à l’écran.

Les plans 3D Incendie

Sur la base des mêmes documents, l’exploitation par les forces de sûreté va réclamer des informations spécifiques à leur intervention, permettant l’observation, l’intervention à distance, les accès en toiture, etc…

Les plans 3D Sureté
La réalité augmentée

Les plans 3D initialement réalisés pour un bâtiment peuvent être exploités grâce à un smartphone, une tablette, des lunettes spécifiques…

Le concept